Les TIS restent connectés !

La situation sanitaire actuelle nous contraint tous et toutes à adapter notre mode de vie et tout particulièrement à repenser l’organisation de nos évènements. La filière TIS ne s’est pas laissée abattre ! Ainsi, un groupe d’étudiants et jeunes diplômés a décidé d’organiser un évènement virtuel de rencontres entre TIS, ce vendredi 29 janvier.

Au programme :

  • Présentation de différents parcours d’anciens TIS diplômés
  • Conférences d’industriels et retours d’expérience
  • Salons virtuels d’échanges et questions / réponses sur les années d’études à Polytech ou sur la poursuite d’études après la TIS
  • Salons d’échanges sur l’après TIS (Ingénieur en milieu hospitalier, Data Management, Interopérabilité et bien d’autres !)

Le salon a eu lieu sur Zoom puis sur Discord et a été un moyen pour de nombreux élèves d’éclaircir leurs interrogations et de garder le contact au sein de la filière. Parmi quelques témoignages anonymisés, on retrouve :

« Très intéressant de voir les parcours. Cela permet de se positionner sur l’avenir et l’option à prendre en 5ème année. »

« Le format vidéo permet d’avoir des étudiants moins stressés pour les 60secondes, l’ambiance générale et le jeu de M. Promayon* ont rendu l’événement très agréable à suivre ».

De façon générale, la majorité des participants a trouvé que les outils étaient très adaptés à cet évènement et que son organisation fut superbe. Encore félicitations et à très bientôt pour le prochain MeeTIS !

*  Un quizz en ligne et en direct de team building sur la filière TIS, avec lots à gagner.

Dispositifs médicaux intelligents et innovants et intelligence artificielle

L’Intelligence Artificielle (IA), signifie qu’un système est capable d’imiter les compétences cognitives du cerveau humain. Elle a sa place dans l’avenir des soins en santé et pourrait accélérer considérablement les progrès dans le domaine médical. L’utilisation d’IA pourrait permettre  une détection précoce des maladies et une meilleure prévention des épidémies, des diagnostics plus précis et personnalisés, une meilleure pharmacovigilance et des systèmes de chirurgie assistée par ordinateur plus performants. L’Intelligence Artificielle soulève cependant beaucoup de questions d’un point de vue réglementaire. En effet, un dispositif médical conventionnel peut être validé par des méthodes éprouvées car leurs technologies peuvent s’expliquer par des équations et peuvent produire des résultats prévisibles. En revanche, pour l’Intelligence Artificielle, la prédictibilité des résultats est plus difficile à prouver. Une Intelligence Artificielle peut échouer parce que les données n’étaient pas représentatives ou appropriées pour la tâche à laquelle elles étaient appliquées. Comme les entrées et les opérations des algorithmes de décision basés sur l’apprentissage machine ou deep learning ne sont parfois pas claires pour l’utilisateur, ou tout du moins, ne sont pas totalement explicable de manière systématique, une Intelligence Artificielle peut être qualifiée de « boîte noire ». Il est plus  difficile de contrôler et d’évaluer les risques et de mettre en place un système de gestion de la qualité d’un dispositif médical utilisant une IA. Dans cet article, nous abordons l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les technologies de l’information pour la santé. Nous présentons un état actuel de l’art des dispositifs médicaux intégrant des algorithmes d’Intelligence Artificielle dans de multiples domaines médicaux : l’ophtalmologie, la radiologie, la diabétologie et la cardiologie, nous analysons et comparons les réglementations et normes américaines (FDA) et européennes ainsi que la surveillance et l’assurance qualité après la mise sur le marché de tels dispositifs. 

Mots clés : Intelligence Artificielle, Dispositif médical intelligent, Normes, Réglementation, Dispositif médical validé par la FDA, Dispositif médical marqué CE.

 

Dans l’article suivant, des étudiants ingénieurs en Technologies de l’Information pour la Santé de Polytech Grenoble ont expliqué dans le détail l’intelligence artificielle dans les dispositifs médicaux intelligents et innovants afin d’apporter des éléments de réponses pertinents à la problématique : Marquage CE et approbation FDA et Maîtrise des risques et management de la qualité en face de la Deep Learning et l’algorithme « boîte noire » dans les dispositifs médicaux.

Les étudiants ingénieurs en année 5 de Technologies de l’Information pour la Santé,
option Dispositifs Médicaux Intelligents et Innovants,
Polytech Grenoble – Promotion 2021

Auteurs

ALANBAGI Bashaer, BARTHELEMY Cloé, BEGEY Marion, BOU-DIAB Tamer, BRAYE Clotilde, EKENTOK Havva, FEUGNET Margaux, LEFEBVRE Lénaïg, MAKHLOUFI Yanis, PRUNIAUX Marine, QUEFFELEC Miig-Vona, ROBICHON Camille et TBATOU Myriam.

Encadrés par Emmanuel PROMAYON, enseignant-chercheur.

Continuer la lecture de « Dispositifs médicaux intelligents et innovants et intelligence artificielle »

Interview of Mr Promayon – The head behind the TIS department

Well, to begin with, I had the pleasure to interview one of the veterans of this school and one of the pillars of the Health Technology Information department, Mister Emmanuel Promayon. He’s a computer science teacher in this department and throughout this interview, he will introduce you to the TIS department and its evolution over the years. But first who is M. Emmanuel Promayon you may ask?

By the way, I recommend you finish reading the article, there is a small interesting fact at the end. 😉

1)   Who is M.Promayon?

Promayon is a computer science teacher in the TIS department but besides teaching in Polytech, he’s a researcher in a laboratory near the University Hospital of Grenoble. His research consists mainly of modelling behaviour on the body, also called biomechanical modelling, and developing software tools useful in the development of new products used in the clinical environment. His story with Polytech began in 1999, just a year after finishing his PhD, and he was recruited to work on the project of implementing a new department which became the Health Technology Department that we know today.

2)   The origin of the TIS department…

The person behind the creation of the Health Technology Information was Pierre Baconnier and others were involved in this project such as Catherine Berrut, Pierre-Yves Gumery, Sylvie Charbonnier and Emmanuel Promayon, who all still teach in Polytech. The reason behind its creation was to take into account the development of the health industry, especially with medical instruments and devices, as health science really started to open to IT. Also, at the time, to have the same competences as the TIS graduates, you needed to have a computer science background and have worked with health professionals for many years so that they understand their needs and finding adequate tools to help them. In order to get the project started, they implemented a competency list so that they could track what they need from an engineer coming from this department and opted for a single option, which resulted to adding up two other options nowadays, in the final year before graduating. After all these implementations, they began recruiting in 2000. In the beginning, the industry didn’t have a specific type of need while the new engineers entered the market but things have changed today.

Interviewing Mr Promayon
3)   …till its success nowadays

Promayon was the director of the department 2 years ago, where he had a 5-year time span where he managed the TIS department and developed new ideas that could benefit the department. At the end he just thought that the position needed some fresh air. Today, he is really satisfied with the result and of what his colleagues and him achieved throughout the years. In fact, the department responded clearly to the need of the industry where the new graduates have a clear profile of being intermediates between the technology part and the health professionals. Furthermore, some companies didn’t know this kind of profile was needed which explains the fact that most of the new engineers get a job right after their course. Even though everything has been settled, new challenges are still yet to come…

4)   His vision on the future

While the department is well established, he still thinks that huge challenges are still to come due to the constant evolution of technology and health and companies looking for new specific profiles so they always need to think ahead for what’s coming in the future. In addition to that, they need to have an idea of the tendency of the job market to change some implementations and adapt to the need of the industry with their new criteria. Despite these challenges, he’s very confident about its future, especially how it is well-organised in order to get all the inputs needed in the real world.

5)   His advice for the future upcomers

Studying hard was one of his pieces of advice obviously but most of all to enjoy the student life as much as possible, especially with the diversity that the departments of this school has to offer. In fact, particularly in the TIS department, newcomers have widely different backgrounds so it’s a challenge for both sides, for the students and the teachers, to adapt and to understand despite the difference of levels within the class.

To finish this article, I want to thank M.Promayon for this opportunity and his interesting point of view that I wanted to share in this work and we wish him all the best in his future.

FUN FACT!

Mr Promayon has a very exquisite knowledge of English mainly because of his Irish wife and his two children, all bilingual, so they tend to speak mainly English. His children even correct him whenever he makes a mistake. LOL!

Implant files : scandale ou surréaction ?

Vous avez certainement tous entendu parler du scandale du “filet de mandarine” qui aurait réussi à obtenir un marquage CE en tant que dispositif médical. Ce scandale a positionné le monde du dispositif médical au centre de toutes les attentions, notamment concernant les procédures réglementaires pour la mise sur le marché de tels dispositifs.

Dans l’article suivant, des étudiants ingénieurs en Technologies de l’Information pour la Santé de Polytech Grenoble ont analysé dans le détail cet événement afin d’apporter des éléments de réponses pertinents à la question : ce scandale est-il justifié et quelles sont les réelles procédures de mise sur le marché d’un dispositif médical ?

Les étudiants se sont appuyés sur la réaction d’un pharmacien sur son blog “La Coupe d’Hygie” où il a écrit “Le (faux ?) scandale des dispositifs médicaux”, en reprenant l’ensemble des points pouvant être commentés à propos de l’obtention du marquage CE du filet de mandarines.

L’article comprend une première partie dans laquelle le contexte est expliqué plus en détail. La deuxième partie concerne la procédure de marquage CE et la troisième partie présente une critique du système actuel de réglementation des dispositifs médicaux.

Pour voir l’article complet, consultez le fichier ci-joint :

[PDF] ImplantFiles : Lire l’article complet

Si vous souhaitez vérifier votre compréhension du sujet, vous pouvez faire un quiz ici : https://goo.gl/forms/rbOtFee3FyRroQaf1