Tips to improve your English skills as a French student

Learning a new language requires a lot of effort, commitment and investment. The problem of the majority of French speakers is not only that they have not spent enough time to study pronunciation correctly, but also they have spent all their life pronouncing things wrong (and thinking that they were pronouncing it correctly).
Indeed, in which world can « choir » (chorus) be pronounced as « quaia »? It’s that they do not even look alike! And I am not talking about any exceptions, just have a look at more common words like « water » (water) pronounced « ou – o – tah » (in British English)

 

It is common knowledge that the learning of English is not immediate, but here I will offer you a few tricks to practice your knowledge and surpass them.
The first thing you want to do is slow down! Many people believe that if you talk very fast, it is more difficult to correct bad habits. Practice some basic things every day. It starts with simple sounds, then continues with words and later go on to pronounce whole sentences.

To improve your vocabulary, you can read in English, as having clear notions of what you are going to read allows you to build better grammatical bases. You can read anything, from novels to short stories, news articles, anything, as long as you enjoy what you are reading. A good way to start reading in English: read books you’ve already read and enjoyed in French.

In English, the writing and pronunciation of words are different in the vast majority of cases and this can cause confusion. Once you have learned to differentiate the sounds corresponding to each letter, the next step is to achieve an accent that brings you closer to the pronunciation of the natives.
To achieve that, you need to learn to listen, in order to pronounce better. In this life we go so fast that we even forget to listen. I do not mean to hear what they say, but to listen with calm and attention. However, it is the key to improve pronunciation, because in the end what we want is to imitate a way of speaking.
But, what to listen to will you ask? Well, subscribe to a British or American YouTuber!
Some have become very famous and have millions of visits in each video! From videogames to fashion, to beauty, travel or simply people who record themselves telling their lives and adventures … There are for all tastes, you just have to choose yours!
And why do I recommend YouTube and not to watch TV, listen to the radio or watch movies to improve pronunciation? For the simple reason that in Youtube Videos, there are native speakers who are talking in a natural way, in exactly the same way that a British would talk in the street: vocabulary, expressions, speed, and intonation…
Listen as the natives pronounce the words and try to identify the sounds that are made. Pronounce the words aloud again and again until you notice that you have said it correctly.
Once you have integrated these three main points, here are 3 tips to work on your pronunciation in English
1. Differentiate vowels with the same sounds
This is something that usually happens for example in the words « beer » and « bird », or the very famous « sheet » and « shit ». The trick here is to always pronounce the combination « ee » with the vowel « i » of the French language, while the words with « i » as the second case of each example, it is better to pronounce them with an « e » of our language, but very soft.
2. Convert the O into an A and the A in an O
That’s right, the correct pronunciation of the O is often a kind of combination between O and A! Try to pronounce in this way some words like « rock » or « color » and you will see the difference, they sound in a much more natural way.
An exception to this rule is when the O is at the end of the word, as in « Do », in which case it becomes a French « ou ».
Converting the letter A in an O does not apply to all words that carry the letter A, but you have probably noticed in many words the A has a sound more like the O of our language. Take for example words like « Awesome », « Walking », « Talking », « Although », « All », in all these the pronunciation of the A corresponds to an O.
3. Blowing the P, T and K
A good way to sound more natural during pronunciation is to « blow » the P, T and K. This means that you shall not make a dry sound as is normally done in the French language, but should try to « take a breath » with them as you are pronouncing them.

After working on the pronunciation, you need to actually talk right? For that, two main tips. First, you should record yourself speaking English. In order to know where your errors are at the time of pronouncing or to what aspects you should pay more attention, it is better to analyse the way you speak from the outside. You will be surprised to hear yourself and you can more easily change what you think should be improved. And last but not least: share with a partner! Having someone with whom going through an English language learning process is a good way to compare your own progress in the language. Practice, learn and try to solve your doubts with your partner.

Finally, you must remember that constant practice will give you greater fluidity. Apply the tips I have detailed and you will notice the progress in the way you speak and thus pronounce English

Good Luck!

JAM en folie !

C’est un fait – les cellules artistiques de Polytech Grenoble bouillonnent d’idées en tout genre, et les étudiants sont toujours poussés par l’envie de créer et d’innover.

C’est dans cet esprit que, le week-end dernier, se sont réunis Julie, Matthieu, Thomas, Antoine, Tom, Hugo et Camille dans le cadre d’une video jam. Pendant 48h non stop, ils se sont attelés à la réalisation d’un court métrage sur le thème (tiré au sort) Gueule de bois. Le script a été entièrement écrit le vendredi soir au lancement de l’événement, le tournage leur a pris toute la journée du samedi, et le montage toute celle du dimanche. Les étudiants n’ont pas hésité à faire des plans en extérieur ou dans des commerces, pour filmer des scènes « insolites ».

Les participants à la video jam de janvier 2019 – Objectif Polytech

Leur objectif était de lancer une activité pouvant regrouper les cellules du Bureau Des Arts (BDA), et cela s’est transformé en une super expérience pour les étudiants participants qui ont pu apprendre énormément quant à la réalisation de courts métrages, le tout dans une ambiance pleine de folie et de convivialité.

Pour ceux qui souhaitent admirer leur chef d’œuvre, sachez que la vidéo sera diffusée en exclusivité à la soirée BDA de ce jeudi 31 janvier !

Quant à ceux qui sont déçus de ne pas avoir pu participer, sachez que d’autres sessions sont en préparation ! En effet, à la mi-février, le Bazar Des Jeux (BDJ) organise au sein de l’école une board game jam, qui aura pour but de créer un jeu de société en un temps limité. Il reste encore des places, alors n’hésitez pas à contacter le BDJ au plus vite ! D’autre part, une nouvelle video jam devrait être organisée entre fin mars et début avril, car toute l’équipe est très motivée pour remettre le couvert et, pourquoi pas, affronter de nouveaux participants !

Le lien de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=pj9ht93eiac

Les challenges de la JPP

Nous l’avions évoqué dans un précédent article, l’équipe de la JPP a organisé à l’attention des élèves et des entreprises, des challenges de coopération inter-filière lors de la Journée Polytech Pro, entre 13 et 14h. Deux défis très concrets ont été proposés aux six groupes d’élèves rassemblés au CDI : l’insertion d’une personne malentendante au sein d’une entreprise de traitement de linge pour les TIS – IESE – PRI et  la construction d’une école intelligente et écoresponsable pour les GGC – RICM – MAT.

Pendant 40 minutes, tous les groupes ont pu réfléchir à une ou plusieurs solutions à apporter au problème qui leur était posé et construire une affiche récapitulative. Ils ont pu profiter des conseils des autres étudiants ainsi que des représentants des entreprises intéressés par les présentations. Enfin, les différents groupes ont chacun effectué une courte présentation de trois minutes environ, afin d’exposer les résultats de leurs réflexions à un auditoire mélangeant étudiants, professionnels et organisateurs de l’événement.

Pour la suite de la journée, les différentes affiches ont été exposées au sein de l’école et l’ensemble des professionnels présents sur le salon ont été invité à venir voter pour les deux projets qui leur plaisaient le plus.

Les résultats sont tombés ce matin et nous félicitons donc Clarisse, Elisa, Clémence, Flavien et Anne-Lise pour leur sonotone innovant et Mandresy, Léo, Matthieu et Pierrick pour leur projet d’école novatrice !

Mais plus que le plaisir de participer à des défis ludiques en compagnie de ses camarades, et évidemment, de la joie de voir son labeur récompensé, ces challenges ont pu prouver que les étudiants de l’école sont prêts à fournir des solutions cohérentes et innovantes à des problèmes concrets et réels. Un grand pas de plus dans le monde professionnel !

Projet gagnant pour le défi de l’insertion professionnelle d’une personne malentendante
Projet gagnant pour le défi de l’école autonome et écologique