Une serre autonome et connectée

Une prise de conscience collective est en cours quant à nos modes de production alimentaire. Cette question étant intimement liée aux questions environnementales, il est de notre devoir de repenser comment notre nourriture est produite et quel est l’impact environnemental qui en résulte. Le Bureau de l’Humani’Terre de Polytech Grenoble qui cherche toujours à sensibiliser les étudiant.e.s à ces sujets, a décidé en collaboration avec Mr Nicolas Palix, professeur à Polytech, d’installer une serre autonome dans les locaux de l’école. L’idée étant de montrer aux étudiant.e.s une méthode de production alternative, respectueuse de l’environnement et qui ne nécessite pas plus de connaissances approfondies en agriculture qu’en jardinage !

Image issue du site MyFood

La serre autonome est une invention de la start-up MyFood selon laquelle « Remplir son panier d’une nourriture chère et toxique qui a voyagé plusieurs milliers de kilomètres ne semble plus être un modèle de consommation acceptable pour notre santé ou pour la planète”. Leur technique de culture est l’aquaponie verticale qui permet d’obtenir des fruits et légumes toute l’année et en quantité, et qui n’a recours qu’à des éléments naturels et organiques. Elle est dite autonome car elle permet la production de nourriture avec très peu de maintenance.

La serre est composée d’un bassin avec des poissons qui vont fournir des nutriments. L’eau chargée de ces nutriments est mise en contact avec les racines des végétaux dans les colonnes, ce qui va permettre à la fois de nourrir les cultures et de filtrer l’eau qui retourne dans le bassin. Ainsi, on observe un circuit fermé qui bénéficie à la fois aux plantes et aux poissons.

De plus, Mr Palix est en train de mettre en place des projets étudiants réunissant différentes filières afin de rendre la serre connectée ! Ainsi, certain.e.s étudiant.e.s se chargeront de suivre des grandeurs telles que la température dans la serre ou le PH du bassin. Il s’agira de développer une application qui permettra le suivi de ces mesures, par exemple.

La serre, livrée et installée depuis le mois de décembre, est fonctionnelle, même s’il manque toujours les poissons ! Les étudiant.e.s en charge de ce projet ont tout de même déjà fait des semis de salades, carottes et tomates, qu’ils comptent planter très prochainement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.